Qui n'a pas de passé, n'a pas d'avenir

Qui n'a pas de passé, n'a pas d'avenir
( ou pour savoir où tu vas, regardes d'abord d'où tu viens..)

Chers amis , nous, génération des années 50, nous réjouissons de notre passé et exprimons notre nostalgie pour tel endroit et pour tel événement. Les jeunes d'aujourd'hui se lassent de la perte de l'image que portait leur ville, Sfax.
Devant l’agrandissement démographique et le développement urbanistique de la ville, non suivies par la réalisation adéquate des infrastructures et l'action environnementale requise, les jeunes de Sfax se sont groupés dans une association tendant à pousser les citoyens et les autorités locales et centrales à réaliser les investissements nécessaires pour consolider l'image imprégnée dans la mémoire des Sfaxiens . Cette association s'appelle "Sfax Tehlem" ou "Sfax Rêve ", elle rêve d'un avenir radieux.
Voici ma modeste participation :

En avant,bâtisseurs de "Sfax des Rêves"

L'idée de développement et de relance de Sfax doit émaner de ses enfants, mais le financement doit être par l'Etat en ce qui concerne l'infrastructure de base, ce n'est pas un cadeau que l'Etat nous offre, c'est la cotisation du contribuable, sinon faisons de nos recettes d'impôts directs et indirects, une caisse de développement régionale. Puis, tout ce qui est superstructure, les capitaux Sfaxiens sont là pour soutenir cet élan de développement.

Pour un développement horizontal décentralisé

Il est clair que les précédents gouvernements ont été sensibilisés aux problèmes que vivent les Sfaxiens.
Le gouvernement actuel n'a pas la baguette magique, puisqu’ il considère que les villes côtières sont favorisées. Notre objectif est de pousser le gouvernement à programmer notre rêve dans sa planification : n'oubliez pas que quelque soit la couleur du parti qui va être au pouvoir, il va se pencher sur le développement des zones arriérées et défavorisées et c'est légitime.
On doit agir dans le sens d'un développement décentralisé horizontal et ainsi il y aura interaction entre nos activités mutuelles. Je prends un exemple : supposons que l'intégration régionale horizontale toucherait les villes de Sfax, Sidi Bouzid, Gafsa et Tozeur, nous gagnerons à faire le développement des villes voisines, à enraciner les habitants de ces villes à leurs terres et on créera une dynamique économique.

Plan de travail proposé

Avant la réunion proposée, je vous recommande de préparer un programme cadre à diffuser sur la page « صفاقس تحلم »: idées de projets, coûts estimatifs, part de l’intervention des autorités locales au capital (même par apport du foncier), l'aide et l'encouragement requis des instances nationales et internationales, priorités à donner et timing des réalisations.

- Diagnostic :
1) infrastructures :
- transport : routes et métro léger
- assainissement, , aménagement des zones industrielles -
2) superstructures :
projet du centre sportif, centre hospitalo-universitaire, centre culturel multidisciplinaire, projet Taparura, création de circuits touristiques à la médina, réaménagement des sites culturels et touristiques, animation de chott kerkenah,

- Moyens à mettre en œuvre :
1) assistance des autorités régionale et nationale pour intégrer les infrastructures dans les budgets de l'Etat 2014-2016.
2) souscription au capital de la sociétés de développement régional pour la réalisation des projets :"taparura", "centre hospitalier" et "le complexe sportif". 
3) inviter l'UNESCO, l'ALESCO, à travers le gouvernorat et le délégué régional à la culture à participer aux travaux de réhabilitation des sites historiques et culturels dans le cadre du classement de "Sfax Patrimoine Culturel Protégé"

- Priorité de réalisation :
deux objectifs sont attendus :
1) Sfax Capitale Culturelle en 2016 -
2) Sfax Patrimoine Culturel Protégé

- Timing et Phasing de réalisation :
projection des travaux en fonction de la mobilisation des fonds publics et privés et des priorités données aux 2 événements indiqués.
Pour cela, une société de développement régional sera créée : son capital est ouvert à toute personne souhaitant voir cette ville retrouver son éclat et son rayonnement économique et culturel.
Je lance un appel à la souscription au capital de cette société qui verra le jour, à l'issue de la réunion qui aura lieu à Sfax le 12 avril 2014 à l'hôtel "Glden Tulip" (ex hôtel Sfax center).


 

Partagez cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir