Le rond sur le front

En bonne Tunisienne de France, se souciant de la situation économique de mon pays, j’ai trouvé une idée : Le lancement et la commercialisation d’un autocollant rond à se mettre sur le front, à la manière du ‘bindi’ indou.

 Avec Jebali comme 1er ministre, on est assuré d’une pub gratuite permanente. Pour ceux qui n’ont pas encore remarqué : Depuis quelques temps, on voit des traces de la taille d’une pièce de monnaie sur le front de certaines personnes (surtout des hommes). Marque laissée par le frottement du front sur le tapis des prières. C’est dire la fréquence des prières, et de l’intensité de la religiosité !

Franchement, pensez-y et faites moi signe si vous voulez vous associer avec moi. Je pense qu’on ne risque pas de se planter. En plus, on peut le décliner sous plein de versions pour toucher divers couches sociales : couleurs, formes et tailles. Matériau cheap ou fine feuille en or ou argent, ou même incrustés de pierres, fausses ou vraies ...

 Faute d’avoir vu cela sur le front de nos grands parents qui étaient pourtant de bons musulmans (on se demande du coup si celui de Mr Jebali n’est pas un faux !), allons voir d’autres sources d’information sur les Ronds du front : Petit historique du ‘bindi’ :

 Le "bindi" (du sanscrit "bindu") symbolise le 3ème œil mystique d'une personne et son rapport avec le principe universel de la création (ah Mr Jebali là-dessus a foiré. Création ? faudrait interdire les cours de dessin - h’ram !). C'est un symbole de conscience et de festivité (la fête ? H’ram ! Jbali a encore foiré là !).

 On dit que le centre du front d'une personne est un des points de pression les plus importants sur le corps humain. Donc, les bindis ont été créés pour concentrer notre attention sur ce point particulier. Le problème est maintenant de savoir si la pression vient de la concentration ? Ou des traces d’un tapis, à force d’y avoir posé le front pendant la prière ?

 Il semblerait que le secteur entre les sourcils est le siège de la sagesse latente. Ce secteur est connu comme l'emplacement du 6ème chakra. Mais, zut ! Pas du 6ème Khalifat. Désarçonnant. A quels saints et explications se vouer ?

 N’empêche ! Qui va se formaliser de ces préoccupations historiques des origines du rond du front ? Y a des chances qu’on se fasse du fric, alors .. j’attends les associés !

 

 PS : je connais pas mal de petits commerçants à India Town à Paris, avec imitation de pierres et tout, ça nous couterait peanuts (3 fois rien), bénef assuré !

 Samia Ammar

Partagez cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir