Le scandale : quel est le chiffre réel des responsables du R.C.D dissous, inéligibles à la Constituante tunisienne : est-ce 50.000 personnes? 18.000 personnes? ou 14.000 personnes ? A défaut, allons-nous vers leur réhabilitation massive ?

Index de l'article

NTRODUCTION

Le parti politique du Président déchu BEN ALI, le Rassemblement Constitutionnel Démocratique ( le R.C.D.) comptait du temps de président déchu plus de deux millions d'adhérents et environ 50.000 responsables régissant les structures du R.C.D. Ce parti politique (le R.C.D )a été dissous le 9 mars 2011 par une décision de justice.

Voilà qu'aujourd'hui, au sein du Conseil de l'ISROR, Mustapha TLILI nie complètement l'existence de 50.000 personnes qui étaient responsables dans les structures du R.C.D. dissous , du temps du dictateur BEN ALI et qui aujourd'hui devraient normalement être déclarés inéligibles à l'Assemblée Nationale Constituante dont l'élection est prévue pour le 23 octobre 2011.

En effet, Mustapha TLILI conteste le chiffre de 50.000 responsables du R.C.D dissous et ne reconnaît que l'existence d'un chiffre très réduit comprenant un nombre variant entre 14.000 et 18.000 personnes qui seraient inéligibles à la Constituante.

Le chiffre avancé par Mustapha TLILI, variant entre 14.000 et 18.000 personnes inéligibles à la Constituante, comprend à la fois les responsables du R.C.D dissous ainsi que les personnes qui ont appelé le Président déchu à se présenter aux élections de 2014 (Mounachidines)...!

En réalité, ce que désire Mustapha TLILI qui relève de l'autorité de Yadh BEN ACHOUR est que la majorité des responsables Ex-RCDistes du temps de BEN ALI seront gracies, et réhabilités pour leur permettre de se présenter aux prochaines élections...!

Il est à rappeler que Mustapha TLILI est le Président de la Sous-Commission 17 relevant du Conseil de l'ISROR, présidé par YADH BEN ACHOUR ayant pour tâche de dresser la liste des responsables du R.C.D dissous et des Mounachidines qui seraient inéligibles à la future Constituante tunisienne. Quant à l'ISROR, c'est bel et bien la " Haute Instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique " qui est présidée par Yadh BEN ACHOUR

La tendance actuelle du Gouvernement tunisien dirigé par le Premier Ministre Béji Caîd-Essebsi est de ne pas exclure les responsables du R.C.D dissous à la Constituante ainsi qu'aux prochaines élections tunisiennes...! Cette tendance de réhabiliter les responsables Ex-RCDistes aux prochaines élections tunisiennes est partagée par Yadh BEN ACHOUR, le Président de l'ISROR, son frère Rafaa BEN ACHOUR qui est le Ministre délégué auprès de Béji Caïd-Essebsi ainsi que par le Président actuel par intérim, le nommé Fouad M'BAZZAA qui dans l'ensemble étaient aussi du temps de BEN ALI, des responsables Ex-RCDistes notoires....!

Cependant, cette tendance du Gouvernement tunisien actuel va à l'encontre de la volonté du peuple tunisien qui depuis le 14 janvier 2011, avait maintes fois revendiqué l'exclusion totale des responsables Ex-RCDistes de la vie politique tunisienne future afin de couper court avec les méthodes bénalistes dictatoriales du passé. Aujourd'hui, le peuple tunisien ne désire pas faire la chasse à la sorcière aux simples adhérents Ex-RCDistes mais uniquement aux Responsables Ex-RCDistes qui ont participé à l'exercice des fonctions de responsabilités dans le parti politique du Président déchu BEN ALI, à savoir le parti politique du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (R.C.D.).

En effet, ce que désire actuellement le peuple tunisien est d'interdire aux responsables Ex-RCDistes le fait de présenter leurs candidatures pour les élections futures telles que l'élection de l'Assemblée Nationale Constituante, les élections présidentielles, législatives, et municipales futures, réclamant leurs inéligibilités pour ces élections.

L'inéligibilité des responsables Ex-RCDistes à la Constituante signifie que ces responsables Ex-RCDistes ne peuvent pas présenter leurs candidatures en vue d'être élus dans l'Assemblée Nationale Constituante ou dans les futures élections..

C'est dans ce contexte, que le 11 avril 2011, le Conseil de l'ISROR avait adopté le projet du décret-loi relatif à l'élection de la future Assemblée Nationale Constituante dont l'élection est prévue pour le 23 octobre 2011. Cette Constituante est chargée d'élaborer une nouvelle Constitution tunisienne.

Parmi les dispositions de ce projet du décret-loi organisant la Constituante, il est à citer l'article 15 qui concerne l'inéligibilité à la Constituante des responsables du R.C.D dissous ainsi qu'aux personnes ayant appelé le Président déchu BEN ALI à se présenter aux élections de 2014.

L'article 15 adopté le 11 avril 2011 est le suivant :

" l’extension de l'inéligibilité pour la future Constituante aux responsables du R.C.D qui ont exercé leurs fonctions, durant les 23 dernières années en outre, l’exclusion de tout responsable, ayant appuyé le président déchu pour la présidentielle 2014, du droit d’éligibilité à l’assemblée constituante.

Une liste sera établie et décidée, à cet effet, par l’Instance supérieure indépendante pour les élections".

Cet article a rapidement reçu l'opposition de Béji Caïd-Essebsi, le Premier Ministre tunisien actuel qui avait demandé le 16 avril 2011 de ne pas procéder systématiquement à l'inéligibilité des responsables du R.C.D dissous et proposant de n'exclure ces responsables du R.C.D que cas par cas à travers l'établissement des listes.

Face à l'opposition du premier Ministre tunisien à l'exclusion des responsables Ex-RCDistes à la Constituante, Yadh BEN ACHOUR qui est le Président de l'ISROR, avait répondu favorablement à la demande du Premier Ministre Béji Caïd-Essebsi par la conclusion en date du 3 mai 2011, d'un compromis avec Béji Caïd-Essebsi révisant l'article 15 précité.

Selon ce compromis précité ,conclu en date du 3 mai 2011, la révision de l'article 15 avait introduit le rétablissement de l'inéligibilité par le biais des listes tout en supprimant la référence à la durée de 23 ans, en partant de 1987 jusqu'à la date du 14 janvier 2011, pour ne laisser apparaître finalement qu'un pouvoir discrétionnaire, au cas par cas, dans l'établissement des listes nominatives des inéligibles...!

Le texte du compromis du 3 mai 2011 qui a été appuyé par le Conseil de l'ISROR le 5 mai 2011 a été transmis le vendredi 06 mai 2011 au Conseil des Ministres présidé par Fouad M'BAZZAA, lequel lors de cette séance après l'avoir de nouveau modifié, l'a approuvé et ratifié sous forme de décret-loi qui a été publié au journal officiel tunisien en date du 10 mai 2011.

Selon cette adoption et ratification sous forme de décret-loi par le Conseil des Ministres en date du 6 mai 2011, les dispositions de l'article 15 du projet de décret-loi relatif à l'élection de l'Assemblée ationale Constituante seraient les suivantes :

" A le droit de présenter sa candidature à l'assemblée nationale constituante, tout électeur âgé de plus de 23 ans accomplis le jour de la présentation de sa candidature.

Ne leur est pas permis de présenter leur candidature:

* Les personnes ayant assumé des responsabilités au sein du Gouvernement du président déchu, à l'exception des membres de ce gouvernement n'ayant pas appartenu au Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD - Dissous).

* Les personnes qui ont occupé des postes de responsabilité dans les structures du RCD, sous le régime du président déchu. Les responsabilités concernées seront déterminées par décret, sur proposition de la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution.

* Les personnes qui ont appelé le président en fuite à renouveler sa candidature à l'élection présidentielle de 2014. Cette liste sera établie par la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution. "

Ce sont finalement ces nouvelles dispositions de l'article 15 du ce décret-loi sur la Constituante approuvées le 6 mai 2011 en Conseil des Ministres présidé par Fouad M'BAZZAA qui seraient définitivement retenues, lequel décret-loi a été publié le 10 mai 2011 au Journal Officiel Tunisien.

Partagez cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir