Le rond sur le front

En bonne Tunisienne de France, se souciant de la situation économique de mon pays, j’ai trouvé une idée : Le lancement et la commercialisation d’un autocollant rond à se mettre sur le front, à la manière du ‘bindi’ indou.

 Avec Jebali comme 1er ministre, on est assuré d’une pub gratuite permanente. Pour ceux qui n’ont pas encore remarqué : Depuis quelques temps, on voit des traces de la taille d’une pièce de monnaie sur le front de certaines personnes (surtout des hommes). Marque laissée par le frottement du front sur le tapis des prières. C’est dire la fréquence des prières, et de l’intensité de la religiosité !

Après les élections: Réflexions

Joie et  fierté de tous les Tunisiens d’avoir voté librement pour la première fois de leur histoire. Un Bien immense grâce à la Révolution du Jasmin. D’après Kamel Jandoubi, le Président de l’Isie (L’Instance Supérieure indépendante pour les élections), tout s’est passé dans « la transparence et la neutralité. » Une participation de 76% pour les inscrits volontaires et 15 % pour les non-inscrits. Ennahda a obtenu plus de 41% des voix et 90 sièges à l’Assemblée Constituante. Voici donc réussi le passage de la mort de la dictature à la naissance de la démocratie ! Le dictateur  est mort - même s’il coule une vie douce en Arabie Saoudite – Vive la Nouvelle Démocratie – attendons donc le nouveau Président, même s’il n’est pas encore élu ou désigné !

Le scandale : quel est le chiffre réel des responsables du R.C.D dissous, inéligibles à la Constituante tunisienne : est-ce 50.000 personnes? 18.000 personnes? ou 14.000 personnes ? A défaut, allons-nous vers leur réhabilitation massive ?

NTRODUCTION

Le parti politique du Président déchu BEN ALI, le Rassemblement Constitutionnel Démocratique ( le R.C.D.) comptait du temps de président déchu plus de deux millions d'adhérents et environ 50.000 responsables régissant les structures du R.C.D. Ce parti politique (le R.C.D )a été dissous le 9 mars 2011 par une décision de justice.

Sana BEN ACHOUR et la loi tunisienne sur l'héritage.

Lundi 8 aout 2011, quelques féministes tunisiennes dirigées par Sana BEN ACHOUR, l’ex-présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates ont manifesté devant la KASBA de Tunis, revendiquant la modification de la loi tunisienne sur l’héritage inspirée selon les féministes de l’Islam et du Coran.

Pendant que ces féministes tunisiennes manifesta devant la KASBA, le Conseil des Ministres de Tunisie était en réunion présidée par le Premier Ministre Béji Caïd-Essebsi et son Ministre délégué le nommé Rafaa BEN ACHOUR qui est le frère de Sana BEN ACHOUR.

Quand Yadh BEN ACHOUR, le Président de l'ISROR, manipule et vole au secours des responsables Ex-RCDistes

NTRODUCTION

L'élection d'une Assemblée Nationale Constituante tunisienne qui était prévue pour le 24 juillet 2011, vient d'être reportée pour le 23 octobre 2011. Cette Assemblée Nationale Constituante tunisienne serait chargée d'élaborer une nouvelle Constitution tunisienne.