Thyna طينة - ville romaine - phare

 

Thyna (طينة), également orthographié Tyna ou Tina, est une ville tunisienne située à 12 kilomètres au sud de Sfax.

Rattachée administrativement au gouvernorat de Sfax, elle est au centre d'une délégation comptant 45 647 habitants en 2006 et constitue une municipalité comptant 26 635 habitants en 2004 tandis que la ville elle-même abrite une population de 18 168 personnes.

 

 

 

 

.....

 

L'ancienne Thaenae constituait la cité la plus méridionale de la province romaine d'Afrique et formait l'une des extrémités du limes — l'autre étant Thabarca au nord-ouest de la Tunisie — au-delà duquel s'étendait le royaume numide en 146 av. J-C. Elle devient une colonie sous l'empereur Hadrien (117-138). Peu de vestiges archéologiques ont été conservés mais on relève les traces de thermes, de villas, d'une basilique paléochrétienne, d'un acropole, de cuves à salaisons, etc.

 

.........

 "Le phare de Thyna" c'était aussi le nom de la loge maçonique de Sfax avant la guerre. Le contrôleur civil Bertholle en faisait partie. Elle prit un sacré coup dans l'aile dès septembre 1940 quand ESTEVA appliqua les mesures anti juifs et anti francs maçons en Tunisie. Il y eut des révocations de fonctionnaires francs maçons. Et suite au décret du 12/09/1940 interdisant le cumul des fonctions publiques au sein d'une même famille, des femmes travaillant dans des administrations furent révoquées comme "épouse de fonctionnaire"; pour peu que leur mari eut été précédemment révoqué pour ses opinions philosophiques : bonjour les dégâts!

Dans le livre intitulé TUNISIE, édité en 1942 par l'Encyclopédie coloniale et maritime, on peut lire : "On s'occupa alors de l'éclairage de la côte entre Sfax et la frontière tripolitaine. Ce nouveau programme fut entièrement réalisé le 1er juillet 1895, date de l'allumage du feu de Ras Thyna".
Donc entre l'achèvement du 1er port (1891) et l'inauguration de 2e en 1897.

Thyna possède également sur son territoire les deuxièmes plus grandes salines du pays (après celles de Monastir) qui s'étendent sur 1 500 hectares et produisent 300 000 tonnes de sel par an. Employant 120 personnes, elles sont exploitées par la Compagnie générale des salines de Tunisie. Ce site sert également de réserve naturelle ornithologique pour les migrations hivernales d'oiseaux. 

La réserve naturelle des salines de THYNA est une plaine côtière caractérisée par une zone formée par des bassins de salines, elle constitue une zone humide. Cette réserve appartient au gouvernorat de Sfax.

Ces bassins constituent un site d’accueil pour les oiseaux, une trentaine de familles d’oiseaux comportant 101 espèces différents ont été recensées : - 74 espèces d’oiseaux d’eau. - 27 autres espèces d’oiseaux. Plusieurs conditions favorables permettent une augmentation considérable de nombre d’oiseaux observés à travers le temps : - 5000 oiseaux au printemps 1976. - 15000 oiseaux au printemps 1992. - 42000 oiseaux en hiver 1994. - 33000 oiseaux en Janvier 1995. - 37800 oiseaux 2003. - 51500 oiseaux en 2007. Cette réserve constitue aussi une zone importante de nidification d’oiseaux.

Pour lire la suite de ce bel article+images : http://tunisienature...0/23373615.html

 

Encore quelques photos du phare de Thyna :

..........

 

 

Partagez cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir