L’affaire du tapis volant

 

Cette histoire, bien que plantée dans un décor réel, est sortie de l'imagination débordante de René Bellaïche.

Le succès de la rubrique matrimoniale de "Sfax sous les arcades" fut immédiat et fracassant. Animée avec talent et entrain par M., elle fit monter en flèche l'indice de fréquentation du groupe Facebook.

Le festin raté de Léon Caméléon

 

Mon ami Léon est venu me voir le samedi soir, à l’approche des fêtes en septembre 2000...

Léon est surnommé Caméléon pour la bonne raison qu’il s’habille de couleur uniforme et change de teinte chaque jour. Comme c’est le Shabbat il est vêtu de blanc, depuis les chaussures jusqu’au chapeau qui lui couvre la tête.

La boule de cristal

 

Son heure était enfin venue, son heure de gloire. Il y avait pensé toute sa vie, en tout cas depuis qu'il avait commencé à penser à son avenir. Il n'avait pensé qu'à ça, tous les matins, en se rasant, toutes les journées, et tous les soirs, en s'enduisant le visage d'une crème anti-rides dans l'espoir de paraître encore plus jeune, depuis que le temps commençait à creuser ses traits. Il avait la hantise des gros plans, qui font - en haute définition surtout - d'un visage un peu buriné un visage raviné. Car il avait axé sa campagne sur sa jeunesse et son apparence, les deux choses allant de pair, tant il est vrai que la jeunesse, pour la plupart, est une affaire de corps et non, comme disait MacArthur, un état d'esprit.

Les annales de la (petite) histoire - Des Sfaxiens à la cour du roi Soleil

La visite à la cour de sa Majesté Louis le Quatorzième d'une délégation commerciale de la Régence de Tunis

A la cour de Louis XIV, en l'an de grâce 1709. Une délégation du bey de Tunis est reçue par le roi Soleil, au faîte de sa gloire, malgré les outrages des ans. La délégation est conduite par le cheikh Moncef, entouré de notables tunisiens d'origines diverses (le beylicat est traditionnellement cosmopolite).