Le Lacydon à Sfax

 

Le Lacydon est ce fameux bateau qui est resté amarré pendant des années dans le port de Sfax, à la fin des années 50.

Cela serait probablement un problème de droits de douanes non acquittés qui l’auraient immobilisé là. On ne sait toujours pas quel était le pavillon de ce cargo. Ce bateau, dont nous ne savons pas grand-chose a donc séjourné à Sfax plusieurs années d’abord amarré au quais du Mdilla puis en face côté Madagascar.

 

J’ai connu le Lacydon dans des conditions très particulières et je vais vous les raconter :

Cela se passait pendant les vacances d’été, impossible de me souvenir de l’année exacte ; un après-midi un parent Christian L. passe à la maison et me signale qu’il va y avoir une soirée organisée sur le Lacydon amarré comme je le disais à Madagascar.

Une aubaine cette grosse « surboum » qui sortait de l’ordinaire ; il faut seulement , au passage, aller chercher une jeune fille belge récemment arrivée à Sfax … une aubaine supplémentaire pour nous, adolescents. Je crois me souvenir que cette jeune fille s’appelait Van der Mersh et elle logeait comme par hasard, rue des belges !

Nous voilà partis Christian et moi pour aller chercher cette fille ; nous arrivons chez elle, lui proposons cette boum sur le bateau qu’elle accepte immédiatement puis ni une ni deux, devant nos regards médusés, elle se déshabille presque complètement pour enfiler une autre tenue. Chacun de notre côté, nous avons dû penser que l’affaire était dans le sac et la soirée allait être chaude … Nous partons donc tous les trois en voiture vers Madagascar, là où était amarré le Lacydon. En fait, il était ancré à quelques mètres du rivage et pour l’atteindre, une barque à rames était venue nous chercher : encore plus de sel pour cette soirée hors du commun !

Nous nous hissons à bord du Lacydon, il y avait là déjà pas mal de monde dont mon oncle Joseph C. et Giovanni F. (certains doivent se souvenir de cet homme si sympathique). Notre nouvelle amie belge est pleine de charme et son numéro chez elle a aiguisé quelques espoirs ; Christian et moi, chacun de son côté, nous commençons à échafauder des stratégies pour cette soirée qui commence si bien. La soirée s’anime grâce au whisky, à la bière, etc., l’ambiance est chaude brûlante, le lieu magique et insolite … un verre par-ci, un verre par là … je suis désolé les amis qui lisez ce texte, je vais vous décevoir de ne pas pouvoir raconter la suite car notre perfide amie belge a alimenté nos espoirs mais aussi nous a fait boire les deux compétiteurs que nous étions … le reste de mes souvenirs s’est évanoui dans un nuage éthylique … le surlendemain, je me suis réveillé chez moi avec des maux de tête épouvantables restes d’une biture carabinée. Dans le reste des brumes d’alcool, plus aucun souvenir de la fin de la soirée, du passage en barque à rames, et de la jeune fille belge.

 

Voilà mon histoire du Lacydon; sur ce bateau mystérieux qui a "hanté" le port de Sfax durant quelques années.

Partagez cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir