Le salaire d’une Odeur

 

 Le temps s’en va, le temps revient, le temps passe, et Salem est tellement  pauvre, qu’il n’a que lui-même au monde !

 Un jour, il marchait rue de la grande mosquée demandant l’aumône, Et comme souvent, les passants pour se débarrasser de lui répondaient,  « Dieu pourvoit à tes besoins ». 

Enfin, prit de compassion, un commerçant lui donne un croûton de pain.

La Récolte des Olives

                            Il était une fois dans le pays de là-bas, un vieil homme qui                                s’appelait Ali. 

 

 

Écoutez nobles auditeurs, ce qui lui arriva un beau jour. 

Ali possédait quelques oliviers sur la route de Triaga, et il en prenait grand soin.

Tous les jours malgré le soleil de feu, avec sa charrette tirée par son  vieil âne, il apportait un bidon d’eau qu’il répartissait avec amour aux pieds de ses oliviers. 

Histoire de deux pets.

 

Il était une fois, ou peut-être qu’il n’a jamais été. Va savoir ! 

Que la vie nous préserve de ce qui peut arriver dans les contes.

Cette histoire, c’est l’histoire de deux sœurs qui avaient épousé deux frères.

Le premier était très riche, et le deuxième, très très pauvre.

**Superstitions : Le coup d’œil

 
 

Cette histoire m'a été racontée par un ami dans une veillée. Sans doute imaginée et peut être vraie.

J’étais trois mois sans emploi et les petites annonces ne s’avéraient pas efficaces. Pourtant je ne me m’avouai pas vaincu. Essai après essai et puis encore une fois recommencé. Je revenais d’une entrevue chez un employeur qui m’avait dit :